La Collection/Prémices de l'Art postal

Prémices de l'Art postal

Pochoir sur pli. 1752.
Bien avant les premières enveloppes entièrement illustrées à la main, quelques techniques simples ont permis d’embellir les correspondances.


C’est, semble-t-il, à partir du milieu du XVIII siècle que sont réalisées au pochoir ou à l’aide de tampons les premières décorations qui apparaissent sur le feuillet externe des plis.

Ces ornements apposés sur le pourtour des lettres, puis des enveloppes se présentent sous forme de bandes ou de guirlandes de fins motifs unis ou bicolores.


Ces premières décorations peuvent être considérées comme les prémices en France de ce que l’on nomme désormais Art postal.

Le courrier s'illustre

Lettre de marin. 1847.
Jusqu’au milieu du XIXsiècle alors que l’intérieur de certains plis se pare de beaux en-têtes imprimés, dessinés ou peints (lettres de soldats dites « de cantinières », correspondances officielles, commerciales, maritimes…), les illustrations  à découvert restent exceptionnelles.


A partir de 1840, année de la création mondiale du timbre-poste par les anglais, les postes britanniques innovent encore et font imprimer des enveloppes à motif allégorique nommées « Mulready » du nom de l’artiste
qui en réalise l’illustration.


Si elle donne l’idée à un grand nombre de peintres et dessinateurs d’Outre-Manche de décorer leurs enveloppes d’illustrations aquarellées ou de caricatures à la plume, en revanche en France, cette pratique demeure tout à fait confidentielle.

Valentine. 1857.
Seules, voyagent à cette époque de petites enveloppes ornées vendues dans le commerce : « les valentines ». L’origine de leur nom viendrait de la coutume d’échanger des présents entre amoureux à l’occasion de la fête des Brandons, la Saint-Valentin actuelle.

Adressées par la suite en toute occasion, leurs pourtours au pochoir, imprimés, gaufrés ou faits de dentelles de papier, sont le plus souvent illustrés de fioritures, oiseaux ou petites scènes romantiques. Cependant peu courantes pendant la deuxième moitié du XIX siècle, ces enveloppes se raréfient encore lors de l’apparition de la carte postale illustrée un peu avant 1900.


Les premiers dessins sur enveloppes

Charles Robert. 1856.
En France, jusqu’aux alentours de 1880, les illustrations d’enveloppes au crayon, à la plume ou au pinceau sont très rares.


Des simples croquis aux petits tableaux intégrant soigneusement le timbre et l’adresse, ces créations sont généralement des réalisations de modestes amateurs mais peuvent l’être aussi d’artistes confirmés.


*
(extrait de l'ouvrage : LES PLUS BELLES ENVELOPPES ILLUSTREES de 1750 à nos jours, qui retrace l'historique de l'art postal en regard d'une grande diversité de créations à travers les différentes époques de l'histoire.

compteur